Planification de la production chez DiaSorin

Une Supply Chaîne axée sur la Demande qui s'adapte rapidement aux changements du marché

DiaSorin S.p.A. société spécialisée dans le domaine de la biotechnologie, développe, produit et vend des tests (réactifs et analyseurs pour analyse sanguine) pour le diagnostic des altérations de l’état de santé du patient d’origine infectieux, hormonal ou tumorale. L’engagement de Diasorin vise à améliorer la qualité de vie des gens grâce à l’identification préventive de pathologies cliniques potentielles à travers un large éventail de produits de très haute qualité. L’offre comprend des tests de routine et des tests spécialisés qui partagent un haut contenu technologique. Les tests commercialisés sont destinés à tous les laboratoires dans le monde, privés et hospitaliers. Diasorin est l’un des principaux acteurs de la biotechnologie sur le marché du diagnostic in vitro et en particulier, dans le domaine de l’immunodiagnostic et le segment du diagnostic moléculaire. Le groupe multinational italien, coté en bourse depuis 2007 et maintenant présent dans l’indice FTSE MIB, est composé de 24 sociétés, 5 succursales étrangères et 6 sites de production situés à l’international. Début de 2020, avec la nouvelle épidémie de coronavirus, Diasorin a rapidement développé un test de diagnostic moléculaire pour détecter toutes les variantes connues du COVID-19 ainsi que des tests sérologiques pour détecter la présence d’anticorps spécifiques.

Le marché sur lequel Diasorin opère est caractérisé par une hétérogénéité extrême et subit une importante phase de changement dictée par le besoin du système de santé nationale de contenir les coûts. Dans ce contexte de marché, Diasorin a pu développer et faire croître son activité grâce à des directives stratégiques telles que : développement constant de nouveaux tests ; développement et lancement de nouveaux analyseurs ; acquisitions pour soutenir l’offre ; partenariats commerciaux de haut niveau ; pénétration croissante du marché.

Éléments qui ont accru la complexité de la Supply Chain tant du point de vue de la distribution réseau (nombre croissant de clients et de pays à desservir en plus du nombre croissant de sites de production passés de 2 à 6) que du point de vue du portefeuille de produits gérés (nombre croissant de tests et analyseurs sur différents segments d’activité tels que l’immunodiagnostic et le moléculaire).

L’organisation de l’entreprise qui a dû rapidement répondre aux besoins, a rencontré certains problèmes critiques dans la gestion de la Supply Chain : le système de planification n’était pas entièrement aligné entre ses différentes composantes (succursales commerciales et sites de production), provoquant d’une part des perturbations pour les clients finaux et d’autre part, causant obsolescence tant au niveau des succursales qu’au niveau des sites de production. Le processus de planification était également lourd car il n’était pas pris en charge par un système structuré et dans lequel chaque succursale avait son propre fichier Excel pour planifier le réapprovisionnement local. La société a donc souhaité investir dans un S&OP (Sales & Operation Planning) qui permettrait une meilleure surveillance de la demande et une meilleure coordination entre les succursales commerciales et les sites de production.

Projet : planification de la production chez Diasorin

Le projet a impliqué une revue des processus de planification de la production grâce à la mise en œuvre des modules suivants de la suite sedApta :

» Demand Management ou prévision des ventes
» Inventory Management pour l’optimisation des stocks et réapprovisionnement
» OSA – Analytics .

Le périmètre du projet, pour cette première phase, concernait les familles de produits fabriqués sur les sites de production européens (environ 600 codes article).
Le nouveau processus de planification de la production a dû gérer de manière flexible la Supply Chain articulée de Diasorin dans tous ses composants. La fréquence de planification a été définie comme mensuelle afin de garantir une revue et un alignement constant entre la demande et la production. L’objectif était de viser une Supply Chain axée sur la demande qui puisse s’adapter rapidement aux changements du marché. Le nouveau processus a été divisé en trois phases consécutives qui ont été programmées au cours du mois (Fig.1):

  • Demand Planner (sell-out) : les planificateurs de la demande définissent le profil de la demande pour chaque code article. Diasorin a pu modéliser trois flux / méthodes distinctes de définition de la demande en fonction du marché de référence et l’organisation logistique :
    succursales qui gèrent un entrepôt local ; distributeurs (export) ; livraison directe (succursales européennes).
  • Définition du plan de réapprovisionnement (sell-in) :
    Pour les succursales qui gèrent un entrepôt local, le plan de réapprovisionnement est défini entre le 20 et le 30 de chaque mois. Le planificateur définit entre autres les politiques de planification pour les différents codes articles de manière simple. Par exemple : quantité minimale de réapprovisionnement, période gelée, stock de sécurité, durée de conservation résiduelle qui doit être garantie au client final, calendrier d’expédition. Le système calcule ensuite automatiquement le meilleur plan de réapprovisionnement en tenant compte également des futurs rebuts potentiels résultants de stocks excédentaires, de baisse de la demande en plus des quantités en transit et des commandes ouvertes au centre de distribution européen.
  • Planification de la production pour les sites de production : les données de vente sell-out et sell-in sont alors consolidées à la fin du mois et les besoins globaux de production sont fournis aux sites de production qui, au 20 de chaque mois, calculent le nouveau Master Production Schedule (Plan Directeur de Production) à capacité infinie. Comme pour le plan de réapprovisionnement des succursales, le système calcule automatiquement le meilleur plan de réintégration. Une particularité qui distingue la planification des sites de production de celle des succursales est la présence d’une contrainte qui prend en compte la production maximale par famille de produits.

Un reporting web dédié (sedApta Analytics) a également été créé pour permettre de suivre simplement et immédiatement les différents indicateurs de performance (KPI) sur la qualité de la planification et de la gestion de l’ensemble de la Supply Chain.

Bénéfices de la solution vers l’industrie 4.0

Les principaux résultats obtenus grâce au projet sont les suivants :

  • Augmentation de la fréquence de révision du pipe-line tout au long de la Supply Chain.
  • Mise à jour automatique des différentes entrées du système telles que les ventes et les commandes.
  • Processus de consensus tout au long de la Supply Chain.
  • Capacité à faire des prédictions sur des vues agrégées et à propager les données proportionnellement sur les niveaux sous-jacents.
  • Précision des prévisions calculées sur les quantités commandées et non sur les quantités expédiées.
  • Possibilité pour les Demand Planners de commencer à réviser les prévisions en partant des données enregistrées le mois précédent.
  • Plus grande visibilité centrale sur les politiques de gestion / planification des différentes succursales.
  • Meilleure visibilité des succursales pour les expéditions en transit.
  • Calcul automatique des rebuts potentiels.

VOIR LE PDF