Usine Lean ou Industrie 4.0 : liens et différences

Article

Le lean manufacturing ou la lutte contre le gaspillage

 

Le lean manufacturing trouve son origine dans les années 80 au Japon. C’est un système de production à flux tendu, qui repose sur l’élimination du gaspillage :

  1. Surproduction
  2. Surstockage ou dtocks inutiles
  3. Transports et déplacements inutiles
  4. Surprocessing ou traitements inutiles
  5. Mouvements inutiles
  6. Erreurs, défauts et rebuts
  7. Temps d’attente et délais
  8. Sous-utilisation des compétences

Il est souvent opposé au taylorisme.

Il consiste à placer l’homme au centre du processus industriel pour augmenter la valeur ajoutée de l’entreprise et faire face aux imprévus.

Cela s’effectue à 8 niveaux différents :

La production, le stockage, les temps d’attente, les défauts, les déplacements inutiles des opérateurs, les transports, les compétences et les étapes sans valeur ajoutée.

L’usine 4.0 : usine plus performante

Usine 4.0, industrie 4.0 ou encore Usine du futur, tout cela désigne la même chose : un site de production qui fait communiquer les machines avec les logiciels grâce à des capteurs (encore appelés DAM pour Data Aquisition Module notamment) grâce à l’internet industriel des objets (IIoT) et qui apporte fiabilité, productivité et gain de temps. Le responsable de production peut prendre connaissance de la situation en temps réel et prendre des décisions en fonction de ces paramètres.

Lean et industrie 4.0 : des valeurs communes et une transition douce

L’usine 4.0 intègre les mêmes valeurs anti-gaspillage qu’un site de production qui adopte une approche Lean. Une entreprise qui a déjà recours à une démarche Lean passera beaucoup plus facilement vers une digitalisation poussée et donc vers l’usine du futur qu’une entreprise qui n’y est pas encore sensibilisée.

 

Pour plus d’informations sur nos solutions, merci de remplir ce formulaire :