Neutralité carbone 2050 : de quoi s’agit-il et comment y contribuer ?

Définition, objectifs et stratégie

L’Union Européenne s’est fixée pour objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. L’ensemble des émissions nettes de gaz à effet de serre devront être nulles dans tous les secteurs à cette échéance. Cet objectif vise à faire de l’Union Européenne une économie moderne, efficace dans l’utilisation de ses ressources et compétitive. Mais qu’entend-on réellement par neutralité carbone et comment les entreprises peuvent-elles contribuer à cette transition ?

Voir nos solutions S&OP

 

La neutralité carbone, ou zéro émission nette, est atteinte lorsque les émissions de gaz à effet de serre (GES) produites sont entièrement compensées par des mesures visant à réduire ou à retirer ces émissions de l’atmosphère. En d’autres termes, il s’agit d’un équilibre entre les émissions et les absorptions de carbone.

Pour parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2050, il est impératif de réduire drastiquement les émissions de GES dans tous les secteurs, y compris l’énergie, l’industrie, les transports, et l’agriculture, tout en augmentant simultanément les investissements dans les technologies et les pratiques permettant de retirer le carbone de l’atmosphère.

 

Neutralité carbone 2050 : un objectif prioritaire

En avril 2021, le conseil de l’Union européenne et le Parlement européen ont conclu un accord sur la loi européenne sur le climat. Cette législation fixe un objectif juridiquement contraignant de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050 pour l’ensemble des pays membres. A l’échelle française, c’est la loi énergie-climat 2019 qui fixe des objectifs ambitieux pour la politique climatique et énergétique française :

  • L’objectif principal est de réduire drastiquement les émissions de GES dans tous les secteurs, visant à limiter le réchauffement climatique en dessous de 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels ;
  • Développer des énergies renouvelables en augmentant leur part dans le mix énergétique afin d’atteindre au moins 70% de la production mondiale d’électricité ;
  • Développer et déployer des technologies de capture et de stockage du carbone (CSC) pour compenser les émissions difficiles à éviter ;
  • Promouvoir l’économie circulaire en réduisant la production de déchets, en favorisant le recyclage des matériaux et en limitant la consommation de ressources non renouvelables ;
  • Réduire la consommation d’énergie grâce à des pratiques d’efficacité énergétique dans les bâtiments, les transports et l’industrie, en visant une réduction d’au moins 50% de la consommation énergétique par rapport aux niveaux actuels.

 

Comment atteindre la neutralité carbone 2050 ?

La neutralité carbone 2050 est devenue un impératif mondial pour lutter contre le changement climatique et les entreprises ont un rôle à jouer dans cette transition vers un avenir durable.

1. Évaluation des émissions :

La première étape pour les entreprises est d’évaluer leur empreinte carbone à travers l’ensemble de leurs opérations, y compris la production, la chaîne d’approvisionnement, les transports et les activités des employés. Cela permet d’identifier les principales sources d’émissions et de comprendre où les améliorations peuvent être apportées.

2. Réduction des émissions :

Une fois les émissions évaluées, les entreprises doivent mettre en place des plans d’action pour réduire leur empreinte carbone : adoption de pratiques d’efficacité énergétique, transition vers des sources d’énergie renouvelable, optimisation de la logistique pour réduire les émissions de transport, et mise en œuvre de processus de production plus durables.

3. Compensation des émissions :

Malgré les efforts pour réduire les émissions, certaines peuvent être inévitables dans le cadre des opérations commerciales. Les entreprises peuvent alors compenser ces émissions en investissant dans des projets de capture et de stockage du carbone, tels que la reforestation, les projets d’énergie renouvelable ou les initiatives de séquestration du carbone.

5. Transparence et communication :

Il est essentiel pour les entreprises de communiquer de façon transparente sur leurs efforts en matière de neutralité carbone, y compris leurs progrès, leurs défis et leurs résultats.

6. Intégration dans la stratégie d’entreprise :

Enfin, la transition vers la neutralité carbone doit être intégrée dans la stratégie globale de l’entreprise. Ce projet nécessite un engagement fort de la direction, une intégration des objectifs de durabilité dans les processus décisionnels et une culture d’entreprise axée sur la responsabilité environnementale.

 

Aujourd’hui, les entreprises ont tout intérêt à s’emparer de ces enjeux de neutralité carbone en travaillant sur un modèle de supply chain plus durable visant à réduire l’impact des achats, de la logistique et du transport.

 

Contactez-nous

Souhaitez-vous plus d'informations ?

Contactez-nous