La mise en place de la gestion des flux de données dans l’industrie

Les machines, autant que l’action des hommes, génèrent de nombreuses données sur les sites de production. Celles-ci sont précieuses pour qui sait les analyser. Alors comment traiter toutes ces données et mettre en place une gestion des flux de données optimisée qui soit source de valeur ajoutée et qui permette d’améliorer la traçabilité du processus de production ?

De données éparses à de vrais flux d’information

L’enjeu de la gestion des flux de données réside dans l’analyse des données collectées et leur transformation en véritables flux d’information. Pour qui sait exploiter les données générées par le site de production, l’avantage concurrentiel est considérable. 

On peut par exemple collecter les données machines et rechercher les arrêts hors des périodes normales de veille. Cela indiquera soit des pannes, soit des arrêts de maintenance. En recherchant ce type de données sur une  durée d’un an ou plus, on sera en mesure d’analyser si un schéma se dessine, et peut-être prédire ou anticiper des pannes. On comprend là tout l’intérêt de la gestion des flux de données.

Ce type d’analyse des données peut également se faire au-delà du site de production et s’étendre à d’autres pans d’une activité industrielle, tels que la prévision des ventes. En analysant les données des ventes passées et en regroupant ces données en flux d’information, on sera en mesure d’anticiper les ventes et de faire des prévisions plus fines.

La collecte et l’analyse : clés dans la gestion des flux de données.

Les données existent, mais encore faut-il les recueillir et les traiter sous différents prismes pour en extraire des informations exploitables et sources de valeur ajoutée. Des suites logicielles existent au niveau de la production comme au niveau de la vente, où les solutions S&OP s’avèrent de véritables alliées.