La méthode du flux tendu : une garantie de réduire le gaspillage alimentaire ?

Chaque année, en Europe, 1/5ème des denrées alimentaires produites sont gaspillées. En France, cela représente environ 10 millions de tonnes. Pour lutter contre ce fléau, les entreprises agroalimentaires ont un rôle majeur à jouer. A l’origine de 53% du gaspillage alimentaire français (en termes de production et de transformation), quels sont les leviers d’actions à leur portée ? Comment peuvent-elles réduire le gaspillage alimentaire grâce à une supply chain agroalimentaire optimisée ?

ça m’intéresse, contacter sedapta

Connaître les différentes sources de gaspillage pour adapter ses dispositifs

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans les entreprises, le premier élément clé est la gestion des stocks. En effet, ces derniers doivent être en constante adaptation face à la demande. Une bonne gestion des stocks se base avant tout sur des objectifs pré-définis et pensés selon des axes à améliorer. Mais comment agir ? Tout d’abord, il est nécessaire de questionner plusieurs fois par an les pratiques au sein de son entreprise, ensuite, de mettre en œuvre des contrôles de stocks systématiques, et enfin d’analyser plus régulièrement le comportement des clients (afin d’en tirer parti bien sûr). Par ailleurs, nous attirons l’attention des entreprises sur l’optimisation des réapprovisionnements et la rapidité avec laquelle les rappels de produits doivent être effectués. 

La méthode du flux tendu : une manière d’ajuster sa production

Selon une étude du Boston Consulting Group réalisée en 2018, la modernisation des infrastructures de la supply chain dans les pays en développement permettrait de réduire le gaspillage alimentaire d’environ 150 milliards de dollars par an. Et rien que la digitalisation de la supply chain contribuerait à une réduction de 120 milliards de dollars par an de gaspillage alimentaire. 

Disposer d’une supply chain moderne et efficace, en passant notamment par une gestion digitalisée et optimisée des flux, permet à toute entreprise de réduire drastiquement son gaspillage. Grâce à la digitalisation des processus, les informations sur le statut et l’état des produits sont recueillies de façon fiable, permettant ainsi de baser sa productivité sur une logique d’une production juste à temps ; autrement appelé la méthode des flux tendus. La méthode des flux tirés donne lieu à la réduction des stocks, ce qui induit des coûts de stockages amoindris ainsi qu’une diminution des pertes alimentaires. 

Les solutions sedApta existantes et adaptées à la méthode “juste-à-temps”

sedApta-osys développe des logiciels qui organisent l’optimisation d’une supply chain. La suite Inventory Management propose, par exemple, plusieurs fonctionnalités afin de minimiser les ruptures de stocks dans l’industrie agroalimentaire notamment. 

A noter, enfin, que le transport est également une source d’optimisation dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. En effet, si la chaîne du froid est mal respectée, cela peut entraîner des pertes. Alors pour réduire les risques de gaspillage liés au transport, sedApta a mis au point la solution NextChain Smart Tracking, un logiciel de gestion des transports. Elle a pour objectif de faciliter le quotidien des entreprises, d’améliorer l’expérience client et l’efficacité opérationnelle et de suivre de bout en bout les différentes expéditions. 

ça m’intéresse, contacter sedapta