Blockchain logistique : Comment faire collaborer blockchain et supply chain ?

Quel responsable Supply Chain ne rêverait pas d’une chaîne logistique dans laquelle les données sont parfaitement fiables et incorruptibles, les opérations validées à 100%? Ce sont justement des avantages offerts par la blockchain. Alors blockchain / supply chain serait-il le couple idéal ?

Comment fonctionne la blockchain ? 

Dans le cadre de la blockchain, les données numériques existent sous la forme d’une base de données partagées continuellement mise à jour. Ces données ne sont pas stockées à un emplacement unique, elles sont hébergées simultanément sur des millions d’ordinateurs et accessibles à tous sur Internet.

Plus de transactions manquées, d’erreurs humaines ou techniques, ni même d’échanges réalisés sans le consentement de toutes les parties. 

Le réseau blockchain vit dans un état de consensus qui se vérifie automatiquement toutes les dix minutes. Il en résulte deux propriétés importantes :

  1. La transparence des données est intégrée au réseau dans son ensemble. Par définition, elles sont publiques.
  2. Il ne peut pas être corrompu. Modifier une unité d’information sur la blockchain nécessiterait d’utiliser une énorme quantité de puissance de calcul, qui devrait être supérieure à l’ensemble du réseau.

En stockant les données sur son réseau, la blockchain élimine donc les risques liés à la conservation centralisée des données. Dans le cadre de la supply chain, la blockchain logistique présente donc un intérêt élevé.

Blockchain supply chain : la clé pour des données fiables et incorruptibles

L’internet d’aujourd’hui connaît des failles de sécurité familières à tous. Nous nous reposons tous sur le système “nom d’utilisateur / mot de passe” pour protéger notre identité et nos achats en ligne. Les méthodes de sécurité de la blockchain reposent en revanche sur une technologie de cryptage. Son réseau ne présente pas de points de vulnérabilité centralisés que les pirates informatiques pourraient exploiter.

En stockant les données sur la blockchain, elles deviennent incorruptibles.

Une blockchain logistique, concrètement, comment ça marche ? 

La mise en place d’une blockchain dans une démarche de Supply Chain Management entraine une collaboration accrue des acteurs de la chaîne, puisqu’elle repose sur un registre distribué entre eux. Elle nécessite donc de rediscuter les relations traditionnellement établies entre les acteurs d’une démarche Supply Chain Management et d’harmoniser une partie des systèmes d’information, tout cela, afin de créer une cohérence globale de bout en bout.

Comment faire pour mettre en place une telle blockchain supply chain ?

  1. Constituer le réseau de partenaires, 
  2. définir les rôles et les processus transactionnels (que doit-on échanger et dans quelle finalité ?), 
  3. dimensionner le réseau et les ressources informatiques (réseau virtuel étendu composé de ressources serveurs appartenant à chacun des partenaires), 
  4. adresser la sécurité en termes d’authentification des partenaires sur le réseau, 
  5. gérer les rôles et les règles de visibilité. 

La blockchain logistique va permettre de rapprocher rapidement des partenaires pour créer de la valeur avec de nouvelles offres et de nouveaux modèles orientés vers la qualité, le respect des délais et l’optimisation des coûts.